Atelier du 9 janvier 2018 “Chaîne de mots”

CHAÎNES DE MOTS

MOT DE DÉPART. Donner ce mot aux autres écrivants qui doivent vous le rendre avec LEUR MOT ASSOCIÉ (feuille tournante).

Chacun possèdera ainsi une image et autant de mots que de participants pour trouver un thème d’écriture. Tous les mots donnés seront à inclure dans un texte dont l’INCIPIT est :

« Ils se sont réunis dans l’instant d’écriture… »

Mot de départ : AMÈREMENT –

Ce qui a suscité les 11 mots associés suivants par les autres participants : voyage – mélancolie – échappée – océan – voyage – croisière – souvenirs – soupirs – mauve – mauviette – association –

TEXTE DE MARIE-CHRISTINE :

( les mots à inclure sont soulignés)

Ils se sont réunis dans l’instant d’écriture. Ils avaient appelé leur association “Les jolies plumes”. Leurs des retrouvailles bi-mensuelles, jamais de mélancolie. Ces six amis sont là pour faire, en deux heures, un beau voyage. Dans leur sac à dos : un stylo. En bandoulière : leur cerveau. Deux fois par mois ils partent en croisière de mots. Une échappée belle en prose. La traversée d’un océan de rimes. Des souvenirs ? Ils en ont à la pelle. Ils triturent les mots qui s’y prêtent avec joie même si parfois certains poussent quelques soupirs. Le mauve s’amuse d’être marié à une mauviette. Sa mère n’apprécie pas trop d’être traitée de menteuse alors que c’est un fait établi : l’amèrement. “Les jolies plumes” s’éclatent avec les mots, même s’il y a des mots laids. En atelier on est là pour s’amuser et partager ce qu’on y fait. Les instants d’écriture c’est sacré, on se change les idées, c’est un peu notre “récré”. Rien de tel qu’une feuille de papier ou un cahier pour créer…

B – Travail sur une autre image donnée au hasard, sous forme d’une analyse d’art.

L’humour y est permis… sinon fortement conseillé !

Mots à inclure dans l’ordre :

fermenter – truc – poivrade – mouliner – moussu – éclipser – rois mages – dodu – mollet – bourru –

Analyse de Sylviane : LE PIERROT MUSICIEN ( par Diego)

(Les mots à inclure sont soulignés)

Il s’agit d’une œuvre de jeunesse, non encore fermentée aux sucs de l’âge : tableau onirique où chaque truc nous rapproche un peu du style sauce poivrade que nous connaissons à Diego.

Le visage pâle semble ici mouliné par une fraise géante, délicate, quasi aérienne. Le personnage n’a rien des moussus ordinaires chers à l’artiste. Seule une clarinette, incroyablement présente, semble éclipser par sa brillance tous les autres éléments du tableau.

Aucun roi mage, aucun géant dodu aux mollets d’airain dans cette composition. Le Pierrot, se défaisant des classiques bourrus de Diégo, nous apparaît ici d’une totale sérénité.

C – Former des mots avec les lettres du mot

C – H – A – I – N – E – S –

exemple :

haine – naine – âne – chaise – aise – anse – ainsi – nenni – nanan – saine – sanie –

etc…