Le week-end à la Place des Arts : vendredi 22 février à 20h 30 « libre parole » dimanche 24 février à 16 h « Erwens » chante « Jean Ferrat »

Vendredi 22 février a 20 h 30 venez partager vos poèmes, les poèmes que vous aimez ou une chanson

Dimanche 24 février à 16 h Erwens chante Jean Ferrat

Que la montagne est belle, Que serais je sans toi ? Ma France, Aimer a perdre la raison, Les belles etrangeres


Une répertoire revisité avec une grande sensibilité par Erwens

Le week-end à la Place des Arts : vendredi 15 février à 20 h 30 Didier Mirouze accompagné de Béatrice Mirouze, Dimanche 17 février à 16 h Joël Allain Chante Léo Ferré

vendredi 15 à 20 h 30 Didier Mirouze accompagné de Béatrice Mirouze

Des nuits apolliniennes à Leggiadria, une trajectoire poétique où l’échange et le dialogue amoureux laissent libre cours aux sentiments d’aimer….

Une poésie sensible à fleur d’ âme…

Les sentiments vainqueurs, Avec Les nuits apolliniennes, on assiste à la naissance d’un amour qui s’exprime avec force et doute. Tantôt il exalte la rencontre en terre italienne des deux amants, tantôt il désespère au retour d’Italie de ne pouvoir se vivre plus. Aidés d’Apollon, le dieu solaire de toute mantique, la tonalité générale s’avère confiante et prophétique. Le poète, malgré les noirceurs passagères, pressent l’heureux dénouement. Il devine à quel point les « deux mains enlacées » déboucheront sur une union durable.

Leggiadria poursuit la relation amoureuse dans un quotidien où domine toujours le cœur. L’origine italienne du titre renvoie à Pétrarque. Béatrice est la nouvelle Laure. Non contente d’être aimée, elle s’impose comme la Muse. Aucun poème n’existerait sans sa présence. Que dire de la forme, le sonnet, pétrarquesque à souhait ! Les libertés prises à l’écrire le rendent plus vivant et en accord avec l’inspiration. Car il ne s’agissait pas de créer dans un carcan artificiel les poèmes. Ils devaient se dire naturellement tout en exprimant la passion.

Les nuits apolliniennes et Leggiadria traduisent un amour fou où l’inspiratrice rime avec Béatrice.

Entrée : libre participation

Dimanche 17 février à 16 h Joël Allain Chante « Léo Ferré »

Avec le temps, c’est extra…, la poésie de Léo Ferré toujours présente dans nos mémoires…

Un répertoire revisité et interprété par Joël Allain  

Entrée du concert 10 €
Réservation : millepoetes@orange.fr ou 06 80 34 95 44


Le week-end à la Place des Arts : vendredi 8 février 19h vernissage « JEP » Boivecutisme et Jazzitude » Dimanche 10 février 16 h Bruno Perren chante Trenet

Vernissage

« JEP » « Boivecutisme et Jazzitude » »

Entre la matière, les Arts, le faire et le dire, l’artiste établit des correspondances esthétiques et picturales…

Photographie, sculpture, poésie, musique participent au recherches picturales et personnelles de JEP, souci d’authenticité, l’artiste tente d’allier sa sensibilisé, son inspiration aux préoccupations fondamentales liées au devenir de l’homme. Ses œuvres sont simples, sincères, humaines, qualités susceptibles de faire éclore, chez le spectateur, l’étincelle rare de l’émotion esthétique… 

A 20H30 la soirée se poursuivra par un partage avec le public de la poésie de JEP et une libre expression  sur le thème, « Art, musique, peinture et poésie ».

Libre participation

Le Dimanche 10 février 2019 à 16 heures

Bruno Perren Chante « Charles Trenet »

Swing, souvenirs, joie, gaité, émotions Bruno Perren revisite et interprète les plus grands succès du « Fou Chantant »

Entrée 10 H réservations : millepoetes@orange.fr ou 06 80 34 95 44

Vendredi 1 er février 2019 à 20 h 30 « De Dakar à Narbonne » performance artistique

De Dakar à Narbonne, Performance Artistique  

A la croisée des civilisations, des cultures, de Dakar à Narbonne, Morphée et la forêt des songes, Morphée fils du sommeil et de la nuit vous invite dans notre forêt magique forêt des songes, forêt sacrée de la femme africaine. Une performance artistique de Jean-Yves Couesnon photographe et de Balla N’Dao sculpteur avec la participation d’Ève Fouquet, peintre, sculptrice, plasticienne, art-thérapeute, des poètes de Mille Poètes en Méditerranée et du public…

Vendredi 25 janvier 2019 à 20 h 30

Le vendredi 25 janvier 2019 Paule-Elisabeth Oderro présente Rouge Nuit

Des mots, des images et de la musique, sur des photos de Pierre Jammes, des compositions musicales originales de Maryline Rivière.

Paule-Elisabeth Oderro, accompagnée de Maggie Lacabanne, nous entraîne au cœur de la Nuit Rouge, dans un univers où les âmes chuchotent à mi-voix des mots donnant ses lettres de noblesse à la pure poésie…

L’espace d’une soirée, exposition éphémère de Pierre James

Récital de poésie mis en musique par Maryline Rivière, rencontre avec Paule-Elisabeth Oderro, présentation et dédicace de son livre « Rouge Nuit ».

Participation libre

Le week-end du 18-20 janvier à la Place des Arts : vendredi 18 à 20h 30 Morphée et la forêt des songes, lecture de poèmes sur le thème de l’arbre ; le dimanche 20 janvier à 16 h Marie-Jo Eychenne chante Barbara

  Vendredi 18 janvier 2018 à 20 h 30 

A partir de l’exposition de Balla Ndao et Jean-Yves Couesnon,

Morphée et la forêt des songes

Lecture de poèmes sur le thème de l’arbre, la forêt…

                                 

 

 

Libre participation

Dimanche 20 janvier 2019 à 16 heures

Marie-JO Echeynne, accompagnée de Louis Koenig (piano)

Interprète avec élégance et sensibilité Barbara

Marie-Jo Eychenne, plus qu’une simple voix, qu’une simple interprétation de Barbara. Sensible, à fleur d’âme,…avec élégance, accompagnée de Louis Koning (son talentueux pianiste), des chansons de la grande Dame en noir, Marie-Jo Echeynne nous restitue toute l’émotion et la profondeur de cœur…

 

 

Réservation : 06 80 34 95 44 ou millepoetes@orange.fr

Entrée : 10 €

Récital organisé sous licence de spectacle Amavica

 

Vendredi 11 janvier 2019 à 19 h : vernissage de l’exposition de Jean-Yves Couesnon et Balla Ndao « Morphée et la forêt des songes » suivi à 21 h d’une soirée « poésie africaine »

Morphée et la forêt des songes

 

Photographies et sculptures, à la croisée des civilisations, rencontre des Arts, partage culturel…

Oniriques, Jean-Yves et Balla nous entraîne, sur les traces de Morphée, dans un monde magique…

Dans la foret des songes de Jean-Yves, chacun peut imaginer ce qu’il veut en regardant les arbres

Qu’on soit adulte ,enfant, comme un retour aux sources, chacun y trouvera son bonheur.

Balla lui voit dans les arbres des femmes, femmes Africaines aériennes, gracieuses, femmes libres, femmes racines de toutes vies…

Avec poésie et talent, il porte haut la cause des femmes africaines !…

 

De la mort à la renaissance, du réel aux songes, de l’ordinaire à la légende…

Juste un petit pas à l’intérieur de nous-mêmes que nous invitent à faire Jean-Yves et Balla…

 

21 heures

Voyage au pays des songes

L’Afrique n’est pas un continent c’est un monde aux croyances multiples, transmises par la parole des anciens, les légendes habitent le quotidien des hommes…

Lectures de contes et poésies africaines

Participation libre

 

Vendredi 14 décembre 2018 à 20 h30 : Les écrivants de l’atelier d’écriture « Mots en liberté » évoquent les 7 péchés capitaux

Les 7 péchés capitaux

Avarice – colère – envie – gourmandise – luxure – orgueil – paresse

Sylviane Blineau et les participants aux ateliers d’écriture

Tourbillon de péchés, de fautes diverses, d’aveux de tout acabit.  En fin de séance, que va-t-il en rester ? Cas de conscience car se pencher sur ces considérations n’est jamais innocent.

Y aura-t-il des révélations, des mea culpa fulgurants ?

Les 7 péchés capitaux déroulent des autres péchés, ainsi le mot « capital » n’est jamais en rapport avec la gravité de la faute. Par exemple, le blasphème et le meurtre en sont exclus. Les textes en aborderont divers facettes : pour chaque péché, un synonyme, un contraire, une saison, une couleur, une fleur, un sentiment, une chanson… Avec humour ou sérieux, considérations d’indulgence ou au contraire de gravité…

Mais toujours, en filigrane, la joie d’écrire des écrivants !

Entrée Libre participation

le week-end à la place des Arts : vendredi 7 à 20 h30 Martine Luby-Leroy « Passerelles » samedi 8 à 15 h remise des prix du concours de poésie « Grand prix Charles Trenet 2018 » à 21 h Caroline Fédi « Le live » »

Le  vendredi 7 décembre à 20 h 30

Martine Luby-Leroy

Accompagnée de Martine Vidal et Richard Breton

« Passerelles »

Rêves et souvenances tissés mot à mot, au rythme du temps qui passe, franchissent les frontières du tangible…

Pure poésie, l’ émotion, à fleur d’âme, est palpable…

 

Du français à l’espagnol, du poème à la chanson, de l’ici à l’ailleurs, du passé au présent, de l’enfance à l’aujourd’hui, de l’absence à la présence, du proche au lointain, des mots à la musique…,  Martine Luby-leroy  tisse des passerelles poétiques…

Entrée libre participation

Le samedi 8 décembre à 15 heures

Remise des prix « Grand prix de poésie Charles Trenet 2018 »

https://media1.picsearch.com/is?UIY77svAgvBIxWDvqINRqBwmxRmWOLjKf67mTQLClhQ&height=100https://media1.picsearch.com/is?CPrKErckmDiQGcUYPEGxZUJrE3OzJeNrLWgEq5WUJ-4&height=289

Poésie classique ou libérée…, plaisir des mots en rimes ou déployés en éventail, poètes de France et de Navarre, tous portent la même passion pour la poésie

Remise des prix, lecture…

Entrée libre

Le samedi 8 décembre à 21 heures :

Caroline Fédi « Le live »

 Boby Lapointe, Charles Trenet, Bernard Lavilliers, Allain Leprest ou Imbert Imbert….

Une ballade en compagnie de grands auteurs à qui Caroline, accordéon en bandoulière, prête sa voix, son énergie et son âme…

En toute simplicité, un grand moment de partage…

Présentation de son dernier album

Entrée 10 €