Le week-end à la Place des Arts : vendredi 24 mai à 20 h 30 : Atelier Philo, « la puissance du langage » Bernard Garcia ; le samedi 25 mai à 21 heures Marie-Christine Dhéron et Christine Mourlevat-Brunschwig :« Voyages »

Vendredi 24 mai 20h30

« Du discours à la science au dire du poète »

« La puissance du langage » Bernard Garcia, Atelier Philo

« Le philosophe, citait le poète comme un croyant cite l’écriture. »

(Paul de Man). À l’origine le langage était-il philosophique ou poétique ?

Heidegger, pensait : « C’est en s’alliant à la poésie que la pensée philosophique surmonterait l’épreuve de la vérité de l’être.» que nous en dira Robert Garcia, vers quelle autre voie possible son langage nous portera-il ?     

Pour  Montaigne «  toute  philosophie n’est qu’une poésie sophistique », où le mot « sophistique » nécessite d’être manipulé avec prudence. Il n’est point d’opposition : « Chacune fait la difficulté de l’autre. Ensemble, elles sont la difficulté même de faire sens. »

Libre participation

Samedi 25 mai 21heures

« Lorsque la poésie, l’image et la musique voyagent en osmose

Marie-Christine Dhéron et Christine Mourlevat-Brunschwig :« Voyages »

« Voyages », le nouveau récital de Marie-Christine Dhéron est une invitation au rêve qui nous appelle. Ses projections de photographies animent la toile de fond devant laquelle leur auteure lit de courts poèmes et des contes, en alternance avec des compositions musicales interprétées au violoncelle par Christine Mourlevat-Brunschwig.

Musique, paroles et images se répondent et dialoguent à propos de voyages réels ou inventés, éveillant cet imaginaire que chacun porte en soi….

Poète, Marie-Christine Dhéron fut remarquée par Jean-Pierre Rosnay, du « Club des Poètes » et Louis Amade, avant de décliner sa poésie à travers la photographie, témoignant ainsi des ses « traversée de miroirs » et de ses voyages. Elle obtint en 2016 le premier prix de la photographie de la ville de Limoges agglomération et le premier prix du concours « Contes et nouvelles » d’Europoésie parrainé par l’Unicef. Elle illustre, elle-même, ses recueils et se poésie se teinte de fantastique…

Violoncelliste, Christine Mourlevat-Brunschwig a débuté le violoncelle avec Eliane Magnan puis a obtenu la Médaille d’Or à l’unanimité à l’Ecole Nationale de Musique de Pantin-Romainville dans la classe d’Isabelle Veyrier. Elle obtient ensuite de nombreuses récompenses aux concours de l’UFAM, La Scène Française, Nérini… Sa vocation de chambriste et une curiosité l’ont conduite à aborder des répertoires variés. Musicienne sensible, elle se produit en soliste, duo, quatuor… et, participe à nombre d’évènements artistiques originaux… ticipation au frais 10 €

Participation 10 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*